processus

A vrai dire, toute perception est déjà mémoire.
Nous ne percevons pratiquement que le passé,
le présent pur étant l'insaissable progrès du
passé rongeant l'avenir.
Henri Bergson, in Matière et Mémoire

ambiance du jour












19 novembre 09, les plaques de Marie L.

Détails










L'acide glisse sur la plaque comme un lavis













successivement...

avant-après

cuivres


















Morsures au pinceau, morsure à la salive

On peut créer des images ressemblant à des dessins au lavis en appliquant directement avec un pinceau l'acide sur une aquatinte à la colophane finement grainée. On utilise une solution d'acide concentré mais, comme il se neutralise rapidement, on ne risque pas de trop mordre.
A l'origine, les anciens aquafortistes contrôlaient les morsures localisées en utilisant un pinceau imbibé de salive. La salive, comme la gomme arabique, brise la tension superficielle, permettant à l'acide de circuler sur une plaque sans aller n'importe où. On obtient des tonalités douces et nuageuses en utilisant une solution forte appliquée avec un pinceau sur une plaque grainée à la résine. Les variations de tonalité dépendent de l'irrégularité des accumulations d'acide et de la durée pendant laquelle on laisse agir le mordant.

d'après "La gravure en taille-douce" de Louis Lo Monaco, in Arts et Métiers Graphiques, Flammarion

Rechercher dans ce blog

Membres